Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Se déplacer en transport public au Brésil

Se déplacer en transport public au Brésil

Le Brésil est synonyme de samba, de football et de carnaval, des concepts qui l’ont rendu universel, bien connu de tous. L’un des aspects à prendre en considération lorsqu’on fait les préparatifs d’un voyage dans ce pays sud-américain, c’est la façon de s’y déplacer en transport public.

Lorsqu’on parle de connexions interurbaines, le plus grand défi lors d’un voyage au Brésil, c’est sa taille gigantesque. Avec ses 8,5 millions de kilomètres carrés, le Brésil est le cinquième pays le plus vaste du monde. Une telle surface, qui est presque égale à celle de tout le continent européen, pousserait à croire que la meilleure façon de relier les différents coins du pays est un réseau ferroviaire. Cependant, malgré le fait que le Brésil ait commencé le XIXe siècle sur un bon pied, cela fait des décennies qu’il a opté pour les routes comme principale voie de déplacement sur terre.

Est-ce possible de voyager en train à travers le Brésil ?

À l’heure actuelle, il reste quelques lignes ferroviaires que l’on peut emprunter de façon ponctuelle. Exception faite d’un nombre réduit de trajets, voyager en train d’une grande ville à une autre au Brésil est quelque chose d’impossible, car il n’y a pas de lignes ferroviaires opérationnelles. Nombre de lignes existantes sont associées à des trajets touristiques, ce qui fait que plus qu’un moyen de transport public, elles sont des attractions de luxe.

Serra Verde Express, tren en Brasil.

Ces trajets incluent, entre autres, les voyages en train de Serra Verde Express, entre les villes de Curitiba, de Morretes et de Paranaguá, et lors desquels on traverse de jolis paysages naturels dans l’État de Parana. Cette entreprise vend aussi des billets pour des voyages dans des trains comme le Pantanal Express ou le train de montagne Capixaba. Toujours dans l’État du Parana, vous avez le Great Brazil Express, train de luxe qui relie Curitiba et Iguazu en sept jours et qui vous emmène jusqu’aux cascades.

Si vous estimez que vous ne pouvez ne pas monter dans un train au Brésil, il y a deux lignes ferroviaires régionales exploitées par la compagnie VALE. Une de ces lignes relie les villes de Belo Horizonte et de Vitoria. Il s’agit d’un voyage de 664 kilomètres qu’on effectue dans un train confortable et qui dure environ douze heures. L’autre ligne relie Sao Luis et Paraupebas et fait 892 kilomètres.

Tren Great Brazil Express.

Se déplacer en bus au Brésil : aventure ou sécurité monotone ?

En raison de la faible présence de trains au Brésil, le service de bus de ce pays est de très bonne qualité, efficace et à très bon prix. Il est donc clair que c’est la meilleure façon de réaliser des voyages interurbains, même s’il se trouve que quelques-uns sont excessivement longs. Armez-vous d’une bonne dose de patience et vous pourrez voyager en bus entre les principales villes du Brésil, à relativement peu de frais et assez commodément.

Les principales compagnies de bus sont Expresso do Sul, Itapemirim et 1001. Elles sont toutes équipées d’un bon parc automobile, dont les véhicules peuvent vous faire oublier les longues heures de route : air climatisé, sièges inclinables et, selon le trajet et le modèle de bus, écrans, lecteurs DVD, sièges-couchettes, toilettes, couvertures, oreillers et même gouters. Face à tant de commodité, il n’y a pas de monotonie possible !

Pour vous faire une idée de ce que durent les trajets, le voyage entre Rio de Janeiro et Sao Paulo fait six heures et un billet coute à partir de 33 euros. Le trajet qui va de Sao Paulo a Curitiba a la même durée. D’autres sont plus longs, comme celui qui va de Rio de Janeiro à Brasilia — il fait dix-sept heures et quarante-cinq minutes et vous pouvez trouver des billets à partir de 37 euros. Ne vous faites pas de souci, pendant le voyage, il y a assez d’arrêts pendant lesquels on peut manger un morceau ou étirer les jambes.

Pour les vrais courageux, vous pouvez essayer de faire le voyage de Rio de Janeiro à Salvador de Bahia (durée : vingt-cinq heures ; prix : à partir de 115 euros par trajet). Le grand avantage, c’est que vous pouvez le faire la nuit et économiser ainsi une nuit de logement. Voici un bon comparateur de billets de bus pour le Brésil : Quieroautobus (en espagnol) ; vous pouvez y acheter des billets.

Bus interurbains, qui vous emmènent quasiment partout.

En général, les bus sont la façon la plus facile de se déplacer au Brésil et toutes les grandes métropoles ont un grand réseau. À Rio de Janeiro, par exemple, il y a 270 lignes de bus exploitées par plusieurs compagnies et qui desservent toute la ville. Cependant, comme ce réseau n’est pas centralisé dans une seule entité, il n’y a pas de carte officielle où figurent toutes les lignes de bus.

Rio Ônibus est l’une des compagnies de  bus qui opèrent à Rio de Janeiro. Elle vend des billets à tarif unique pour des trajets municipaux (2,75 réaux brésiliens, soit 0,88 euro) et des billets intégrés qui couvrent aussi le réseau de trains Super Via (3,95 réaux brésiliens, soit 1,26 euro). Le bus est le moyen le moins cher de se déplacer dans Rio de Janeiro, mais pas le plus sûr ni le plus commode.

Par ailleurs, il y a les minibus frescao, des véhicules de grande classe qui sont apparus pour satisfaire les besoins de la classe moyenne et des touristes. Ces minibus sont équipés d’air climatisé, ils sont beaucoup plus confortables et sûrs, même s’ils sont beaucoup plus chers que les bus ordinaires (9 réaux brésiliens, soit 2,88 euros).

La compagnie de bus qui fonctionne à Sao Paulo, c’est SPTrans. Elle est beaucoup plus organisée que celles de Rio de Janeiro. SPTrans propose des tarifs spéciaux pour les étudiants et même des abonnements mensuels. Son tarif unique est de 3 réaux brésiliens, soit 0,96 euro. Dans les petites villes comme Natal, ses tarifs sont encore plus bas : un billet urbain peut couter 1,5 réal brésilien, soit 0,48 euro.

Le plus grand réseau de métro de l’Amérique du Sud

Parmi tous les pays sud-américains, le Brésil est le pays qui a le plus de villes équipées de métro : Sao Paulo, Rio de Janeiro, Recife, Porto Alegre, Brasilia, Belo Horizonte, Teresina, Fortaleza et Salvador. Le métro complète à la perfection les lignes de bus et le tout permet d’arriver à presque tous les lieux d’intérêt de la ville où vous êtes.

Metro de Sao Paulo.

Les deux lignes de métro de Rio de Janeiro, bien qu’elles ne desservent pas toute la ville, fonctionnent à merveille et sont le moyen le plus rapide, commode et économique de se déplacer entre le centre et les points d’intérêt touristique comme Ipanema et Copacabana.

Un billet coute 3,50 réaux brésiliens, soit 1,12 euro — c’est beaucoup moins cher que les minibus frescao. Il y a des billets intégrés qu’on peut aussi utiliser pour le bus et le train Super Via — un autre bon moyen de se déplacer dans Rio de Janeiro. Ce réseau de trains urbains a 98 stations réparties dans 12 municipalités de l’aire métropolitaine en question. Un trajet coute 2,90 réaux brésiliens, soit 0,93 euro.

Le métro de Sao Paulo est encore beaucoup plus ancien que celui de Rio de Janeiro. Il a été inauguré en 1974. Il a cinq lignes et plus de 70 kilomètres, et transporte 4,6 millions de passagers par jour. Un billet coute 3 réaux brésiliens, soit 0,96 euro ; et un billet intégré utilisable aussi pour le bus, 4,65 réaux brésiliens, soit 1,50 euro. Comme vous pouvez voir, se déplacer en transport public au Brésil est un tout petit peu moins cher que dans la moyenne des villes européennes, et c’est relativement facile.

Le réal brésilien est la monnaie la plus forte de l’Amérique Latine ; elle est en cours depuis 1994. Si vous envisagez de partir au Brésil et aimeriez vous informer sur tout ce qui a un lien avec le change de devises, visitez le site web de Global Exchange, vous y trouverez des conseils sur tout ce dont vous aurez besoin pour votre voyage ainsi que des informations sur où vous pourrez changer votre argent.

El real es la moneda más fuerte de América Latina y está en curso de manera oficial desde 1994. Si estás planeando viajar a Brasil y quieres averiguar todo lo referente al cambio de moneda, visita la web de Global Exchange y te daremos asesoramiento sobre todo lo que necesitas para tu viaje y dónde puedes cambiar dinero.

Images de: miguelangelpulidoj, ToraSimon Pielow y Milton Jung.

Ricardo Ramírez Gisbert

Arquitecto y apasionado de los viajes y la fotografía. Autor del blog El Arquitecto Viajero y editor de la guía sobre Barcelona en inglés Barcelona N’Do

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu