Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Ce qu’il faut voir lors de son premier voyage au Japon

Ce qu’il faut voir lors de son premier voyage au Japon

Voyager au Japon c’est comme traverser un tunnel du temps dans deux sens. Les traditions les plus ancestrales coexistent avec la technologie la plus poussée dans ce pays et cela fait un mélange fascinant qui laisse souvent le voyageur dans un état de choc permanent et lui donne des envies folles d’y retourner dès qu’il met un pied dans l’avion de retour chez lui. Dès lors, le voyageur devient accro au Pays du Soleil levant, et le seul remède c’est d’y retourner de temps en temps.

Mais commençons déjà par le commencement. Supposons que vous allez partir au Japon pour la première fois la prochaine Semaine sainte et vous n’avez que 10 jours une fois à destination. Le temps est un handicap très important lorsqu’on visite un archipel de presque 700 îles qui a tant à offrir au voyageur. Nous allons donc vous aider en vous recommandant des choses à voir pendant votre premier voyage de 10 jours au Japon.

Tokyo, la ville sans fin

Tokyo est une métropole tellement fascinante que le voyageur peut y vivre plusieurs années sans jamais arrêter de se surprendre. La population de la ville plus celle de sa zone métropolitaine est plus ou moins égale à celle de l’Espagne, mais dans un espace beaucoup plus réduit. C’est donc ainsi que voient le jour des villes verticales dans lesquelles les gratte-ciel forment une forêt de ciment, acier et verre que des milliers de néons illuminent au coucher du soleil.

Torii del Meiji Jingu

Le sanctuaire Meiji-Jingu

Je vous recommande de visiter la halle aux poissons de Tsukiji ; le parc Yoyogi, d’une beauté pittoresque, un dimanche matin ; le sanctuaire Meiji-Jingu ; le très beau temple bouddhiste Senso-Ji; la zone portuaire futuriste d’Odaiba ; les zones animées de Shibuya, Harakuju, et Ginza ; ou le quartier original d’Akihabara, où les otakus coexistent avec les amateurs de nouvelles technologies.

Akihabara, el barrio tecnológico de Tokio

Akihabara, le quartier électronique de Tokyo

Nikko et ses sanctuaires sacrés

Nikko est une ville connue pour ses sanctuaires et située au nord de Tokyo, et vous pouvez la visiter en un jour et rentrer dormir dans la capitale. Ses complexes de temples anciens et chargés d’histoire sont d’une beauté qui mérite d’être savourée avec calme. L’importance de Nikko se doit à la figure du grand shogun Tokugawa Ieayasu, qui, avant sa mort survenue en 1616, exprima le souhait de reposer dans les reliefs montagneux de la zone. C’est donc ainsi que Tokugawa Iemitsu, se chargea d’embellir d’une façon extraordinaire le mausolée du Tosho-gu qui avait été érigé en 1617 à la mémoire de son grand-père. La combinaison de sanctuaires et sites naturels fait de Nikko un incontournable lors d’un premier voyage au Japon.

Complejo de Tosho gu en Nikko

Le sanctuaire Tosho-gu

Kyoto, la ville aux mille temples

Kyoto, ancienne ville impériale, est l’une des cités qui ont le moins souffert les bombardements de la II Guerre mondiale, ce qui fait qu’elle conserve cet aura du vieux Japon avec ses quartiers piétons divisés par des ruelles secrètes et couverts de toits traditionnels. Pour arriver à Kyoto depuis Tokyo, on peut prendre un Shinkansen, formidable train à grande vitesse qui, d’une certaine façon, fait fonction de tunnel dans le temps. Le Shinkansen Nozomi, le plus rapide du Japon, tarde de 135 à 140 minutes.

Cette grande ville sacrée se distingue par ses plus de mille temples, parmi lesquels on peut citer, à titre d’exemple, le Kiyomizu-dera, déclaré Patrimoine mondial par l’Unesco ; Sanjūsangen-dō, le fameux pavillon d’or qui renferme 1001 statues du Bouddha et rendit fou un moine dans le roman homonyme de Yukio Mishima ; et, bien entendu, le Fushimi Inari avec ses milliers de portes vermillon. Vous pouvez aussi faire un tour au château Nijo ; au quartier Gion où on peut encore voir des geishas, en l’occurrence des maiko ou apprenties geishas ; ou à la forêt de bambous d’Arashiyama.

Kinkaku-ji en Kioto

Kinkaru-Ji, Kyoto

Nara, première capitale fixe du Japon

Nara est une ville traditionnelle située tout près de Kyoto où les cerfs, animaux sacrés dans cette localité, vivent en toute liberté. Elle fut la première capitale fixe du Japon et possède des choses à voir très intéressantes pour le voyageur. On peut citer le temple Todai-ji, la construction en bois le plus grand du monde. Son bâtiment principal, le Daibutsu-den, abrite le Daibutsu, un bouddha dont les 15 m de hauteur font l’une des plus grandes figures en bronze de la planète. Ce bouddha fut réalisé avec la fonte de 437 tonnes de ce métal plus 130 kilos d’or. Le sanctuaire Kasuga-taisha est un autre incontournable de Nara. C’est un lieu fameux pour ses lanternes en pierre et en bronze, ses cerfs et le Mantōrō.

Ciervos y linternas de piedra en el Kasuga taisha de Nara

Cerfs et lanternes de pierre au Kasuga-taisha, Nara

Souvenirs d’Hiroshima, charme de Miyajima

Hiroshima fait partie de ces lieux qui nous rappellent jusqu’où peuvent arriver la bassesse et la mesquinerie de l’être humain. On peut mieux le comprendre en visitant le parc du Mémorial de la Paix (ou Dôme Genbaku) et le Musée de la Paix. On en a le cœur retourné. Rien de mieux qu’une escapade à l’île sacrée de Miyajima pour se remettre de cette visite très pénible mais inévitable. Son torii flottant de 16 mètres de haut est l’une des images les plus connues du Japon, de même que le mont Fuji.

Osaka, fin du trajet

Ou début du trajet, parce que c’est dans cette région où se situe l’aéroport international Kansai, futuriste, par ailleurs, peut aussi être la porte d’entrée du Japon. Osaka est le contrepoint parfait de Tokyo et une fin de voyage gaie et pleine de vie. Son château ou des bâtiments comme l’Umeda Sky Building sont particulièrement expressifs. On ne peut ne pas goûter à l’ambiance de la ville en se rendant dans la zone de Dotonbori (pour se faire la photo typique sous l’affiche de Glico), ou en dépensant quelques yens (que l’on peut changer contre sa monnaie chez Global Exchange) dans les boutiques modernes d’Amerikamura.

Photo de couverture Miyajima.

Pau García Solbes

Pau García Solbes es periodista y bloguero de viajes. Escribe muy activamente desde hace más de seis años en "elpachinko.com", uno de los blogs más populares de temática viajera en lengua hispana. También es miembro fundador de las agrupaciones de blogueros Travel Inspirers y Travel with Kids Blogs, y pertenece a la Professional Travel Bloggers Association. Además, es co-autor del libro "Viajar con niños", el manual para preparar tus vacaciones en familia de La editorial viajera.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu