Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

La Terre du Milieu, Nouvelle-Zélande, deuxième partie

La Terre du Milieu, Nouvelle-Zélande, deuxième partie

Si quelques semaines auparavant, je vous faisais découvrir la verte et joyeuse Hobbitebourg (Le Comté) et son antithèse, le sombre et ténébreux Mordor, maintenant, dans ce billet, je vais vous faire parcourir d’autres points importants de la Terre du Milieu, située dans la superbe Nouvelle-Zélande.

C’est sur l’île Nord que se trouvent la fameuse commune rurale de Matamata — qui a servi comme Le Comté —, et le fameux parc national de Tongariro — qui a servi comme Mordor. Mais, pour moi, c’est l’île Sud qui est la plus attrayante du point de vue nature pour le voyageur, si je puis dire.

Peter Jackson a exploré les deux îles de sa terre natale à la recherche de paysages semblables aux images qui se formèrent dans son esprit lorsqu’il dévora les livres de Tolkien qui l’ont captivé pour toujours. Il trouva son inspiration là où d’autres voyageurs ont pu la sentir.

Les Monts Brumeux

La copie réelle de la plus grande chaîne de montagnes de la Terre du Milieu est située dans les magnifiques Alpes du Sud néo-zélandaises, dans la partie occidentale de l’île Sud. Cette chaîne a de belles vues, aussi bien en hiver, avec ses sommets enneigés ; qu’en été, lorsqu’on peut se perdre dans les forêts interminables qui s’étendent entre ses lacs.

Imagen de las Montañas Nubladas, Alpes del Sur.

Monts Brumeux, Alpes du Sud

C’est par-là qu’est passée la Communauté de l’Anneau lorsqu’ils n’eurent pas d’autre choix que de traverser les dangereuses mines de Moria et passer de l’autre côté des montagnes. Ces scènes ont été filmées dans les alentours de Glenorchy, à quelques kilomètres d’une des capitales mondiales des sports d’aventure, Queenstown.

C’est près de Glenorchy que commence le parcours d’une grande randonnée que je recommande absolument à ceux qui veulent visiter la Nouvelle-Zélande : la Routeburn Track. Vous pouvez la faire sans guide, en suivant les signes peints sur les arbres et les roches qui parsèment la route. Moi, je me suis perdu entre les forêts épaisses, les rivières, les collines et les arbustes pendant trois jours ; ce fut l’une des plus grandes aventures de mon voyage.

Imagen de las Montañas Nubladas, Alpes del Sur.

Monts Brumeux, Alpes du Sud

La Communauté a aussi dû s’aventurer sur la Routeburn, mais elle a connu moins de succès. C’est là que les Uruk-hai, commandés par Saroumane, leur tendirent une embuscade dans laquelle est mort Boromir en défendant Merry et Pippin et après avoir succombé à l’attraction fatale de l’Anneau unique.

Le champs du Pelennor

Après avoir parcouru les routes solitaires du centre de l’île Sud, je suis arrivé à un point d’information touristique situé à proximité d’un joli lac : le Ruataniwha. Le soleil hivernal, de même que les montagnes et les pâturages, se reflétaient sur sa surface. Je n’étais pas loin de la petite ville de Twizel. C’est à ce point que j’ai pris la déviation qui m’a mené jusqu’au fameux mont Cook (Aoraki, en maori), le plus haut sommet du pays avec 3724 mètres au-dessus du niveau de la mer.

J’ai regardé par la fenêtre de la fourgonnette et reconnu ces plaines couvertes d’arbustes marrons et délimitées par d’imposantes montagnes enneigées. J’en étais sûr : c’étaient les champs du Pelennor que j’avais devant moi. Le guide de voyage que j’avais acheté au point d’information touristique effaça mes doutes.

Twizel, campos de Pelennor

Champs du Pelennor, Twizel 

C’est là qu’a été livrée l’une des batailles les plus importantes du Seigneur des anneaux. Les armées de Sauron s’y sont répandues comme une tâche noire afin d’écraser la résistance du royaume de Gondor. Minas Tirith a repoussé l’attaque grâce à son héroïcité et l’aide in extremis des chevaliers du Rohan ainsi que d’Aragorn et son armée de morts-vivants.

Avec le temps, les pâtures ont été récupérées des flammes de la bataille et le chemin du mont Cook a recommencé à captiver les voyageurs. Un conseil : soyez toujours le copilote lorsque vous serez sur les  routes du pays ; ainsi, vous verrez tout ce qu’il est possible de voir.

Lothlórien et les champs d’Iris

Celeborn et Galadriel, elfes de la plus haute lignée, ont erré ensemble dans les bois qui entourent le lac Wakatipu, en périphérie de Queenstown. Ils avaient un des trois anneaux de pouvoir des elfes, ce qui leur permit de préserver la beauté des bois de Lothlórien, malgré l’assombrissement de la Terre du Milieu.

J’ai pu vérifier, aussi bien en hiver qu’en été, que Queenstown est une ville toujours animée. Les jeunes viennent de tous les coins du pays, de l’Australie et même du reste du monde à la recherche d’activités qui fassent grimper leur taux d’adrénaline.

En hiver, ses stations de ski sont très fréquentées et sa vie nocturne, plus intense. L’été, elle attire ceux qui veulent pratiquer une multitude de sports qui terminent en –ing : rafting ; canyoning ou canyonisme ; bungee jumping ou saut à l’élastique dans le vide, du haut de l’un des ponts les plus élevés du monde ; faire du jet boat ou bateau à hydrojet ; skydiving ou parachutisme, entre autres.

Le petit village de Fernside, sur l’île Nord, à moins d’une heure de Wellington, sur le sentier panoramique de Rimutaka Hill Road a aussi servi de lieu de tournage pour certains plans des demeures des puissants elfes aux yeux gris, les Teleri.

Les Marais Morts et les Piliers des Rois

À mon avais, Frodo et Sam n’auraient pas eu si peur si quelqu’un les avait dit que les marais dans lesquels ils croyaient voir les cadavres de ceux qui moururent lors d’une bataille survenu des âges auparavant conduisaient aux superbes fjords de Milford Sound. Attendez ; peut-être que oui, de toute façon ; ça doit faire peur, ici et partout ailleurs, de voir des morts sous l’eau qui vous regardent fixement.

Certaines scènes du Seigneur des anneaux ont été tournées aux abords du lac Te Anau. Ce lac est aussi le point de départ de l’une des randonnées les plus recommandées en Nouvelle-Zélande. Il est quasiment impraticable en hiver. Je vous conseille donc de le parcourir au printemps ou en été. Il n’est pas aussi fréquenté que sa renommée pourrait le faire croire, ce qui vous permettra d’apprécier la nature à l’état pur.

Les Piliers des Rois, créés sur ordinateurs, ont été superposés sur des images de la rivière Shotover, près de Queenstown et très fréquentée par les amateurs du rafting.

La forêt de Chetwood

Lorsqu’Aragorn a sorti les hobbits de l’auberge du Poney fringant, à Bree, après que ceux-ci aient été découverts par les nazgûls, il les a emmenés à travers la forêt de Chetwood jusqu’au sommet d’Amon Sûl ou la colline du Vent, là où le roi des nazgûls à poignardé Frodo.

Ces scènes ont été tournées dans la colline Takaka, couverte d’arbres verts et située à peu de kilomètres de la véritable attraction naturelle de la zone : le parc national Abel Tasman.

Parque Nacional Abel Tasman

Parc national Abel Tasman

Ce parc national côtier, situé à l’extrême nord de l’île Sud, offre une infinité de randonnées, grandes et petites, sur des sentiers bien signalisés qui traversent une combinaison parfaite de falaises vertes qui descendent sur des plages vierges et de forêts naturelles qui abritent plusieurs oiseaux endémiques.

Si vous voulez parcourir ses côtes à votre rythme, je vous recommande de le faire en kayak. Si vous en possédez un, vous pourrez faire une excursion de plusieurs jours en campant dans des endroits solitaires et d’une beauté saisissante. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours en louer un pour 25 – 30 dollars néo-zélandais par jour. Moi, j’y ai été en été, j’ai ramé pendant un jour à perdre haleine, de gauche à droite, complètement seul, et je me suis amusé comme un fou.

Parque Nacional de Abel Tasman

 Parc national Abel Tasman

Bon. Avec ces deux billets sur les localisations de la Terre du Milieu en Nouvelle-Zélande, je crois que vous êtes prêts à suivre les pas de Tolkien à travers l’univers des elfes, hommes, nains et hobbits qui ont lutté contre Sauron il y a bien des âges de cela. Et si vous trouvez un anneau en or, lisse, sans aucune inscription apparente dessus… réfléchissez bien avant de décider si vous voulez le prendre.

« Un Anneau pour les gouverner tous, Un Anneau pour les trouver, Un Anneau pour les amener tous, Et dans les ténèbres les lier, Au pays de Mordor où s’étendent les ombres. »

Ah, n’oubliez pas qu’on ne paie plus en monnaies d’or, comme à cette époque-là. Aujourd’hui, on n’accepte que les dollars néo-zélandais. Vous pourrez changer vos devises contre ces derniers chez Global Exchange.

David Escribano

Aunque estudié ADE y Económicas, siempre me gustó escribir historias inventadas. Hace una década que viajo para no tener que imaginarlas. Editor desde el 2007 en Viajablog y miembro de Travel Inspirers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu