Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Les incontournables de Barcelone

Les incontournables de Barcelone

Aucun évènement à ce jour n’a autant changé Barcelone, en Espagne, que les Jeux olympiques de 1992. Ce rendez-vous sportif en a fait un pôle mondial et a signifié un tournant dans l’affluence de touristes dans la ville — aujourd’hui, encore, près d’un quart de siècle après, on peut le constater à n’importe quel coin de rue.

Les chiffres du tourisme à Barcelone ne font qu’augmenter année après année, mais les effets de la massification commencent à se faire noter. Autrement dit, ce secteur d’activité rapporte d’énormes bénéfices à la ville, mais le fait en gommant peu à peu son côté traditionnel et autochtone. Cela se voit surtout dans les quartiers touristiques : les habitants voient comment les magasins de toujours se transforment pour répondre aux besoins des touristes.

Les raisons pour lesquelles Barcelone suscite autant d’intérêt se résument à un climat méditerranéen avec beaucoup de jours ensoleillés dans l’année, une gastronomie variée, un style architectural unique en son genre et une taille plutôt facile à maitriser, sans compter des plages urbaines de grande qualité. Bien au-delà de toutes ses qualités, Barcelone a des monuments et des attractions de classe internationale, qui, c’est clair, complètent une offre touristique irrésistible. Parmi toutes ces attractions, en voici celles qui sont incontournables.

La Rambla

La Rambla est la rue la plus connue et la plus fréquentée de Barcelone. C’est le centre absolu de la ville, où se concentrent énormément de points d’intérêt. Elle s’étend, vers la mer, de la place de Catalogne jusqu’au monument de Christophe Colomb. Ses différentes parties (Canaletas, Estudios, San José, Capuchinos et Santa Mónica) sont toujours pleines de touristes et de personnages singuliers (statues vivantes, artistes de rue et vendeurs ambulants).

Sur cette artère, vous verrez des édifices emblématiques de cette ville espagnole, comme le Grand Théâtre du Liceu, le palais de la Vice-Reine, le marché de La Boquería et la Place Royale. Tout près, vous avez la place de Sant Jaume, où se trouvent le siège de la mairie et celui de la Generalitat de Catalogne ; la cathédrale de Barcelone, le quartier gothique, la rue Portal de l’Angel (l’une des meilleures rues commerçantes de Barcelone). Par contre, il faut faire très attention aux voleurs à la tire lorsque vous êtes dans les environs.

En allant vers la montagne, vous tomberez sur La Rambla de Cataluña, un autre tronçon de cette voie. C’est un paradis surtout de la mode et des articles de ménage ainsi qu’un oasis de cafés et de restaurants aux jolies terrasses.

Paseo de Gràcia

Parallèlement à La Rambla de Cataluña, on a le Paseo de Gràcia, qui est un autre site touristique parmi les plus appréciés de Barcelone du fait de ses attraits commerciaux, gastronomiques et architecturaux. Conçue comme refuge pour la bourgeoisie au début du XXe siècle, cette artère est devenue l’une des plus élégantes de la ville et c’est là où on trouve les marques et les hôtels les plus exclusifs.

En plus de ça, il ne faut absolument pas rater deux des monuments les plus allégoriques de Gaudí : la Casa Batlló et la Casa Milà, cette dernière étant aussi connue sous le nom de La Pedrera. Certes, ces deux édifices sont des fruits de l’étape la plus créative et prodigieuse de l’architecte catalan, mais elles ne forment pas la seule offre architecturale de la zone. C’est aussi ici que vous allez trouver des joyaux comme la Casa Lleó Morera, la Casa Mulleras, la Casa Bonet et la Casa Amatller. Ces édifices plus la Casa Batlló forment la Manzana de la Discordia (en français, « La pomme de discorde »), une sélection illustrative du modernisme catalan.

Sagrada Familia

Imagen de la Sagrada Familia de Barcelona.Voilà, sans doute, l’un des édifices les plus tape-à-l’œil de tout Barcelone. Ce qui fut au départ un temple dédié à la Sainte Famille sur un terrain éloigné du centre-ville et entouré de champs verdoyants et d’animaux est aujourd’hui un des points les plus bondés de l’Eixample barcelonais. La Sagrada Familia est le monument le plus visité de l’Espagne (plus de 3,2 millions de visiteurs en 2014) et l’un des chefs-d’œuvre de Gaudí. Ce dernier pris en charge le projet en 1883, un an après le début des travaux, et se consacra à son perfectionnement jusqu’à sa mort, en 1926.

Environ quatre-vingt-dix ans après sa mort, son œuvre la plus représentative n’est pas encore terminée et elle suscite encore de l’intérêt et de la fascination chez les milliers de touristes qui vont tous les jours visiter ce patrimoine mondial. Vous pouvez acheter votre billet d’entrée en ligne et éviter les longues files d’attente pour y accéder.

El Born

Pendant des siècles, El Born a été le centre économique de Barcelone. À l’heure actuelle, c’est l’un des points névralgiques du district de la Ciutat Vella et l’une des meilleures zones pour savourer l’ambiance de nuit de la ville.

Les rues sinueuses de ce quartier sont bordées par des bâtiments de grande valeur, comme l’église Sainte-Marie-de-la-Mer, qui a servi d’inspiration au roman La cathédrale de la mer et est considérée comme un exemple du vrai gothique catalan. En outre, je vous invite absolument à aller visiter le musée Picasso, le palais de la Musique catalane et le centre culturel El Born.

Imagen del Palau de la música catalana.

Parc Güell

Une fois de plus, l’imagination et la créativité se donnent rendez-vous au parc Güell, le plus singulier de la ville comtale. Initialement conçu comme une série de logements de grande catégorie sur des terrains appartenant à Eusebi Güell (l’un des grands promoteurs de l’œuvre de Gaudí), ce parc (construit entre 1900 et 1914) a pris forme après que le projet initial a échoué sur le plan commercial.

Imagen del Parc Güell

L’architecture du parc Güell s’inspire des formes de la nature et crée des espaces qui ressemblent plus à un monde de fantaisie qu’à un parc classique, un endroit spectaculaire où, non seulement on entre en contact avec la nature et admire le génie de Gaudí, mais aussi on contemple des vues spectaculaires de Barcelone.

Pendant presque un siècle, l’entrée au parc Güell fut gratuite. Cependant, la massification touristique a eu pour conséquence de décider de faire payer l’entrée et de limiter le nombre de visiteurs par heure.

Tibidabo

Lorsqu’on parle de vues impressionnantes, le mont Tibidabo offre plus qu’il n’en faut. Ses 512 mètres en font le pic le plus haut de la Serra Collserola. Ce poumon vert de Barcelone en délimite l’espace urbain et possède plusieurs attractions dignes d’être visitées.

Parmi elles, vous avez le parc d’attractions de Tibidabo (1899), le premier ouvert en Espagne et le deuxième ouvert en Europe ; le Temple expiatoire du Sacré-Cœur, édifice qui s’illumine toutes les nuits et est visible depuis tous les points de Barcelone ; et la tour de Collserola, une antenne construite en 1992 par Norman Foster à l’occasion des Jeux olympiques de 1992 et équipée d’un mirador panoramique qui est indubitablement le meilleur de toute la ville.

Parque Tibidabo en Barcelona.

Pour arriver au Tibidabo, vous pouvez prendre le téléphérique du Tibidabo, qui vous laisse au pied de toutes les attractions.

Montjuic

La colline de Montjuïc est l’un des points les plus stratégiques de Barcelone. Du haut de ses 173 mètres, elle domine toute la ville et abrite énormément de sites intéressants. Cette colline, plus qu’un quartier, est une espèce de parc colossal, plein d’espaces naturels, de jardins et de fontaines. C’est aussi là qu’on a construit plusieurs théâtres des Olympiades de 1992, à savoir :La colline de Montjuïc est l’un des points les plus stratégiques de Barcelone. Du haut de ses 173 mètres, elle domine toute la ville et abrite énormément de sites intéressants. Cette colline, plus qu’un quartier, est une espèce de parc colossal, plein d’espaces naturels, de jardins et de fontaines. C’est aussi là qu’on a construit plusieurs théâtres des Olympiades de 1992, à savoir :

  • la Fontaine magique de Montjuïc, un spectacle de musique, de lumières et d’eau, qui est déjà légendaire à Barcelone ;

Imagen de Montjuic

  • le musée national d’Art de Catalogne, aussi connu sous son sigle « MNAC », qui abrite une grande collection d’œuvres ;
  • le musée national d’Art de Catalogne, aussi connu sous son sigle « MNAC », qui abrite une grande collection d’œuvres ;
  • la fondation Joan Miró, un musée entièrement consacré à l’artiste catalan ;
  • le palais Sant Jordi, un espace polyvalent pour des évènements sportifs et des spectacles de musique ;
  • la tour des télécommunications de Calatrava ;• le stade olympique Lluis Companys, site principal des Jeux olympiques de 1992.

La Barceloneta

La Barceloneta est l’un des quartiers les plus traditionnels de Barcelone, avec un style très différent de celui du reste de la ville. Auparavant, c’était un quartier de pêcheurs. Maintenant, on y trouve l’une des plages les plus fameuses de la ville. Ses rues sont devenues un refuge pour les touristes, au grand dam de ses riverains.

Vous pouvez déguster l’excellente cuisine méditerranéenne dans les nombreux restaurants de La Barceloneta. Ce quartier fonctionne aussi comme une espèce d’engrenage et de lieu de passage entre le port olympique et le port de Barcelone. Il contient aussi des attractions très fréquentées comme Las Golondrinas, le Maremagnum, le Teleférico del Port ou le Paseo Marítimo (l’un des meilleurs endroits pour faire la fête à Barcelone).

Imagen de la playa de la Barceloneta.

Camp Nou

Le Camp Nou est l’un des plus grands mythes de Barcelone et le stade de l’un des clubs de football les plus grands du monde, le F.C. Barcelona. Les chiffres du Camp Nou sont à donner le vertige. Avec une capacité d’accueil de 100 000 personnes, c’est l’un des plus grands stades de l’Europe et le cinquième au monde. Ses installations ont hébergé quelques-uns des matchs de football les plus légendaires.

Imagen del Camp Nou en Barcelona.

En plus d’évènements sportifs, ce stade accueille aussi des spectacles de musique — des artistes de la taille de Bruce Springsteen et du groupe U2 y ont donné des concerts mémorables. Mais, au-delà de tout cela, lorsque vous allez à ce stade, vous pouvez aussi faire un tour au musée du Barça, vous y admirerez tous les trophées du club, son histoire et tous ses succès. Je recommande vivement le Camp Nou à tout le monde, même à ceux qui n’aiment pas le football.

Vous pouvez bénéficier de réductions pour visiter toutes ces attractions en achetant une Barcelona Card, qui vous donnera aussi un accès illimité et gratuit au transport public de la ville. Si vous voyagez à Barcelone depuis un pays en dehors de l’Union européenne, sachez que la monnaie en cours en Espagne est l’euro. Vous pourrez changer la vôtre contre des euros dans les bureaux de change de Global Exchange une fois que vous aurez atterri à l’aéroport Barcelona-El Prat.

Ricardo Ramírez Gisbert

Arquitecto y apasionado de los viajes y la fotografía. Autor del blog El Arquitecto Viajero y editor de la guía sobre Barcelona en inglés Barcelona N’Do

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu