Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Les hobbits et la Terre du Milieu, en Nouvelle-Zélande

Les hobbits et la Terre du Milieu, en Nouvelle-Zélande

La sortie du troisième volet du Hobbit, de Peter Jackson, à la Noël 2014, marque la fin d’un cycle qui a débuté en 2001, avec la Communauté de l’Anneau, premier volet de la trilogie Le Seigneur des anneaux. Pour tous les grands fans de Tolkien, dont je fais partie depuis que j’ai lu ses livres à 14 ans, ce fut un moment nostalgique.

La Terre du Milieu nous disait au revoir sur le grand écran. Les elfes, les hobbits, les magiciens, les hommes et les orques cesseraient de nous surprendre à chaque Noël… Ou peut-être que non, sait-on ? Il y a un endroit sur notre Terre où cette magie sera encore présente. Gandalf continuera de créer des feux d’artifice pour amuser les enfants hobbits et Legolas, de laisser ébahi tout le monde avec son habileté à l’arc et la flèche. Si vous voulez savoir où ces évènements vont se poursuivre, continuez à lire.

Peter Jackson a toujours été fasciné par la Nouvelle-Zélande, sa terre natale. JRR Tolkien, quant à lui, a été inspiré par la campagne anglaise et l’immensité de l’étendue sud-africaine, mais face Jackson est né à un meilleur endroit où on peut laisser libre cours à son imagination.

La Comarca (Matamata)

J’ai déjà parcouru la Nouvelle-Zélande à deux reprises et je le ferais encore mille fois. Sur ses deux îles, on peut trouver des montagnes couvertes d’herbe verte, des forêts avec des fougères arborescentes, des fleuves sauvages parfaits pour faire du rafting, des terres volcaniques inhabitées, des glaciers, des lacs, des chaînes de montagnes qui font jusqu’à 3700 mètres, etc. Voilà le décor idéal pour représenter la Terre du Milieu, mais aussi pour tous les amants de la nature.

Peu après être arrivé à Auckland, je me suis procuré un petit guide de localisation des décors naturels qui ont servi de lieux de tournage des trilogies de Peter Jackson. J’en ai beaucoup visité, c’est vrai, mais voici les deux qui m’ont le plus impressionné.

Le Comté : les hobbits vivent à Matamata

Lorsque je suis arrivé à Matamata, une petite localité située à environ deux heures au sud d’Auckland, j’ai lu une affiche accrochée à la porte d’une école près du centre-ville :  « Recherche hobbits ». Un peu plus loin, j’ai pu voir une statue de Gollum près d’une affiche verte où on pouvait lire, en lettres dorées,  « Welcome to Hobbiton ». J’étais arrivé au Comté.

Cartel Welcome to Hobbiton.

Je suis allé droit au bureau de Hobbiton Movie Set Tours pour, d’abord, acheter mon ticket du tour — il m’a coûté 66 dollars néo-zélandais en 2011, mais maintenant, il fait dans les 75 – 80 dollars néo-zélandais. Ensuite, j’ai demandé s’ils cherchaient encore des hobbits comme figurants dans le premier volet du Hobbit, qu’on allait commencer à tourner quelques semaines plus tard là-bas, même. La dame m’a regardé et m’a dit en riant : « Désolée, vous devez mesurer moins d’1,60 m pour pouvoir vous présenter à la distribution des rôles ». Jamais auparavant, je n’avais tant souhaité être aussi court.

Je savais que je ne pouvais pas être l’un d’eux, mais je mourais d’envie de voir l’endroit où mes chers hobbits vécurent paisiblement.

Les terres vertes et ondoyantes de la ferme de la famille Alexander ont attiré l’attention de Peter Jackson lorsqu’il survolait la zone en hélicoptère pour faire du repérage. C’est là qu’il a situé Le Comté, avec ses 36 trous de hobbits, le moulin, la fameuse auberge du Dragon vert et tout le reste. Une fois terminé le tournage de la trilogie Le Seigneur des anneaux, tous les décors durent être démontés pour des raisons de droits d’auteur. Les travaux de démolition furent interrompus pendant des semaines à cause des pluies torrentielles constantes. Moi, je suis convaincu que ce fut à cause d’un sort lancé par Gandalf.

La Comarca, Matamata

Dans cet intervalle de temps, le premier volet de la trilogie, La Communauté de l’Anneau,  est sorti dans tous les cinémas du monde et des Néo-zélandais ont reconnu la ferme à cause des montagnes qui apparaissaient à l’arrière-plan de certains photogrammes. Vous avez beau être bizarre, il y aura toujours quelqu’un qui le sera plus que vous.

Lorsque le bruit s’est répandu dans le pays, des visiteurs sont venus de tous les coins de la Nouvelle-Zélande. Les Alexander ont profité de l’occasion pour négocier un accord d’exploitation de deux ans avec la maison de production New Line Cinema. Comme résultat de cela, j’ai pu voir le plateau près pour le tournage du premier volet du Hobbit.

Ça a été très émouvant de voir la maison de Bilbo et Frodo Bessac, l’arbre de la Fête, la maison de Sam, l’auberge, les fagots de bois aux portes des trous de hobbits, etc. Tout était prêt pour que Jackson crie « Action ! » et qu’on voie Gandalf arriver sur un chariot plein de feux d’artifice. Je crois que rien ne m’aurait fait plus plaisir que ça.

Ambientación de la película El hobbit

Mordor : le parc national de Tongariro

Le parc national de Tongariro, le plus vieux de la Nouvelle-Zélande, est situé au centre de l’île Nord. Cette terre volcanique grise, parsemée d’un peu de végétation dans sa partie la plus plate et jalonnée de belles lagunes sulfuriques de couleurs vertes et bleues impossibles est l’une des principales attractions touristiques de la Nouvelle-Zélande.

Non seulement, c’est là où Peter Jackson a vu son Mordor particulier — la terre où habite le méchant Sauron —, mais c’est aussi là qu’on peut faire le Tongariro Alpine Crossing, l’une des randonnées d’une journée les plus belles au monde.

Tongariro (Mordor)

Cette randonnée est totalement gratuite et ce n’est pas nécessaire d’engager un guide. Dans l’auberge de jeunesse où je suis descendu, à National Park Village, ils m’ont proposé un tour en groupe avec guide. Si vous voulez vraiment sentir le pouvoir de parcourir le Mordor inhospitalier, je vous recommande de le faire seul, ou bien avec votre partenaire, ou encore avec des amis.

J’ai commencé la marche à neuf heures du matin, un jour d’hiver froid mais ensoleillé. Depuis le début, mon point de repère visuel a été le sommet enneigé du volcan Ngauruhoe. Ce volcan de presque 2300 mètres au-dessus du niveau de la mer a servi de localisation pour la montagne du Destin, là où Frodo jète l’Anneau unique afin de vaincre Sauron.

J’ai emprunté le sentier facile qui mène au sommet du volcan sans avoir été découvert par les orques. Au fur et à mesure que je montais, les températures ont baissé progressivement jusqu’à atteindre un froid pénétrant lorsque j’ai atteint les 1650 mètres de haut, près du Red Crater. J’ai débouché sur une esplanade d’environ 500 mètres de long, dénudée et balayée par un brouillard froid, dense et constamment en mouvement, qui ne laissait pas voir au-delà de 10 mètres.  Là, oui, j’étais à Mordor.

Ambientación de Mordor

Arrivé à ce point, il faut choisir entre monter le Ngauruhoe enneigé ou continuer vers la gorge du Red Crater, à 1880 mètres au-dessus du niveau de la mer. Comme je n’étais pas équipé pour faire de l’escalade ni habillé pour supporter le froid intense que je commençais à sentir, j’ai choisi la deuxième option. Les 230 mètres qui restaient jusqu’à la gorge ont été assez durs à cause du vent froid et intense qui semblaient me pousser dans les griffes des serviteurs de Sauron.

La récompense qui m’attendait une fois sur la terre rougeâtre consistait en des lacs de cratère aux différentes couleurs qui se répandaient sur la pente de la montagne et formaient un très joli contraste de couleurs.

Escenario para Mordor, El hobbit.

C’est là-bas que j’ai mangé et commencé le retour jusqu’à mon autocaravane. La randonnée complète prend six, sept heures et traverse le parc d’un bout à l’autre (si vous n’êtes pas venu en véhicule, vous allez devoir retourner au point de départ en faisant de l’auto-stop). Il y a des cabanes où on peut dormir ou se reposer, mais il faudra les réserver à l’avance dans les bureaux du Department of Conservation.

J’ai quitté le Mordor quand il faisait déjà presque nuit. Frodo a dû bien faire son travail parce que Sauron n’a pas pu me gâcher la journée.

Escenario para Mordor en El hobbit.

N’oubliez pas que la monnaie en cours en Nouvelle-Zélande, c’est le dollar néo-zélandais ; vous pourrez en obtenir chez Global Exchange.

David Escribano

Aunque estudié ADE y Económicas, siempre me gustó escribir historias inventadas. Hace una década que viajo para no tener que imaginarlas. Editor desde el 2007 en Viajablog y miembro de Travel Inspirers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu