Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Le Lac Noir en Suisse

Le Lac Noir en Suisse

D’après la légende, un géant avait osé se laver les pieds dans un des lacs suisses, laissant ses eaux noir, couleur que lui donne son nom aujourd’hui. Quoi qu’il soit vrai ou pas, le Lac Noir —ou Schwarzsee— possède des tonalités qu’enchantent celui qui le contemple, et qui font que ces milliers de kilomètres qu’il faut parcourir pour arriver là valent bien la peine.

On vous avait déjà parlé il y a quelque temps, dans Travel and Exchange, d’un des lacs qu’adornent Suisse avec élégance, le Lac Léman. Mais, comme vous aurez déjà deviné, ce n’est pas le seul lac dans un pays où la nature prédomine. Raison pour laquelle, dans cette occasion, et pour vous permettre de connaitre peu à peu tout endroit naturel suisse, nous voulons vous emmener au Lac Noir.

De Genève au Lac Noir

Pour arriver à ce lac alpin il y a plein d’options, selon où vous logez en Suisse et jusqu’à quel point vous voulez marcher pour arriver là.

Si vous êtes à Genève, une des possibles options serait de prendre un train jusqu’à Friburgo. Ils sont très fréquents et vous serez à votre destination en moins d’une heure et demie —le prix du ticket de train est de 42 franc suisses (CHF), environ 37 euros, sans réductions ou promotions appliqués—. Sans aucun doute, une des choses merveilleuses que vous trouverez dans ce pays est son système ferroviaire. Les trains sont précis et efficients, comme une montre suisse !

Une fois à Friburgo, la meilleure option est prendre l’autobus 123 qui passe chaque heure et qui, en une heure, vous emmène directement au Lac Noir (le prix du ticket est de 12,40 francs suisses, environ 11 euros). Si vous êtes courageux, vous pourrez toujours marcher les environ 30 kilomètres que divisent les deux point —distance équivalente à une étape du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle—.

À votre retour, avant retourner à Genève et s’il vous reste du temps, vous pouvez faire un arrêt à Friburgo, une petite ville médiévale peu commun dans le plan de quelqu’un qui voyage jusqu’à le pays, mais qui compte sur un centre historique et une cathédrale, celle de Saint-Nicolas, qui vaut mérite bien une visite. En plus, il serait bon de faire une petite promenade par les rues de cette petite ville pour profiter des curieuses fontaines médiévales que président beaucoup de ses places.

De Berne vers le Lac Noir

Une autre option possible (celle que j’avais choisie quand j’étais là), est celle d’aller jusqu’à le lac Noir depuis Berne, en faisant une partie du voyage en train et l’autre à pied —la promenade est de23 kilomètres en total—. Si vous décidez de choisir celle d’ici et de le faire aussi en marchant comme c’était mon cas, je vous dirai que j’ai commencé ma route à Schwarzenburg, lieu jusqu’à lequel j’ai pris le train depuis Berne —une heure de trajet pour les environ 20 kilomètres que divisent les deux points et le ticket coûte 11,6 francs suisses (10 euros environ)—.

La route en marchant de Schwarzenburg jusqu’à le Lac Noir est adéquat pour ces personnes habitués à faire des promenades avec un peu de pente. Cependant, vous pouvez  adapter un peu la route en fonction du propre rythme (mais quelques-uns des montées coupent le souffle du même, et ce n’est pas juste à cause de la beauté de la nature que nous entoure). Dans mon cas, quand j’étais là, j’ai fait une version simplifié en évitant certaines parties de la forêt mais, toutefois, les paysages m’ont semblé étonnants.

Une fois que vous avez admiré l’incroyable reflet de la lumière dans les eaux de ce lac entouré par des montagnes escarpées, vous pourrez commencer votre route pour retourner au point de départ. Dans ce cas, vous avez toujours l’option de retourner à Friburgo et suivre quelques-uns des pas indiqués au point antérieure. Vous devrez prendre le même autobus pour aller à Friburgo mais, une fois que vous êtes là, prendre le train que vous emmène à Berne (cela prend 25 minutes et le prix du ticket est de 14,20 CHF, environ 12,2 EUR) en lieu de à Genève.

Quand aller au Lac Noir

La meilleure époque pour faire ce voyage est le printemps ou l’été, quand les températures sont un peu plus douces —normalement oscillent entre les 18 et les 28ºC— et le rude et froid hiver est laissé derrière— le thermomètre peut varier entre les 2 et les 7 ºC, surtout entre janvier et février—. Je suis allé au milieu de mars et j’ai eu de la chance car, même s’il avait encore un peu de neige dans les sommets plus hautes, le chemin jusqu’à le lac n’était pas enneigé et il était assez ensoleillé. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Si vous décidez de faire le voyage pendant les mois plus froides, vous pouvez toujours vous profiter et faire du ski, au cas où vous êtes un fan de cet sport —tout le monde sait qu’il est très pratiqué dans cette pays— ou, vous pouvez tout simplement, admirer les toujours belles mais glacées eaux du captivant et énigmatique Lac Noir.

Où faire le change de devise pour mon voyage ?

Lorsque vous voyagez à ce pays, vous aurez besoin de porter des francs suisses pour votre séjour. Avec Global Exchange, vous aurez la possibilité de faire le change de monnaie au franc suisse avant votre arrivé ou une fois que vous êtes à Genève car nous avons des bureaux dans l’aéroport de cette ville :

© Imágenes: Miriam Gómez Blanes.

Miriam Gómez Blanes

Journaliste inquiète et addict incurable à l’écriture, actuellement je suis chargée des contenus du site de Global Exchange. Je ne peux pas résister à l’appel du voyage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu