Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Les incontournables de la Thaïlande

Les incontournables de la Thaïlande

La Thaïlande est le « pays du sourire » et aussi l’un des rares pays où toutes les prédictions faites seront accomplies.

Elle est la destination favorite des randonneurs, mais aussi des touristes plus sélects et peut se vanter d’offrir aux voyageurs tout ce qu’ils cherchent. Dans ce billet, je vais vous dresser une liste des incontournables de la Thaïlande et qui contribuera à en faire « [celui] de votre vie ».

Bangkok

Bangkok, capitale de la Thaïlande, est une ville qui ne dort jamais et elle sera probablement votre porte d’entrée dans ce pays.

Il y a plein de choses à y voir, comme des temples incroyables, des palais somptueux, de grands marchés et même des gratte-ciel offrant des vues impressionnantes de la ville.

Bangkok a environ 400 temples, et il faut absolument visiter certains d’entre eux, comme le Wat Pho ou temple du Bouddha couché, dans lequel on trouve une incroyable statue de Bouddha de 46 mètres de long.

Un autre temple incontournable lors de votre passage à Bangkok, c’est le Wat Phra Kaew ou temple du Bouddha d’émeraude, qui, comme son nom l’indique, abrite la fameuse statue de Bouddha en émeraude. Ce temple est l’un des plus vénérés du pays.

Imagen panorámica de Bangkok

Ayutthaya

Dans toute la Thaïlande, on trouve des ruines impressionnantes qui sont aujourd’hui devenues des attractions touristiques. Ayutthaya en fait partie ; cette ville a beau être touristique, elle n’en est pas moins un autre incontournable.

Ayutthaya est située à 85 kilomètres au nord de Bangkok et fut la capitale du royaume de Siam de 1350 à 1767.

Vous pouvez envisager sa visite comme une excursion d’un jour au départ de Bangkok en train. On met environ une heure pour y arriver et on peut rentrer dormir en ville.

À Bangkok, prenez le train à la gare de Hua Lamphong. Une fois que vous parviendrez à destination, la façon la plus rapide de se rendre à la vieille ville, c’est de marcher vers le fleuve où vous prendrez un ferry pour le traverser à 2 bahts le ticket — le baht est la monnaie officielle de la Thaïlande, vous pouvez changer la vôtre contre cette dernière chez Global Exchange.

Pour mieux visiter les ruines, prenez un vélo ou un tuk tuk.

Sukhothaï

Sukhotaï est une autre ancienne capitale de la Thaïlande. Elle a été fondée il y a environ huit-cents ans, puis fut absorbée par un autre grand royaume, celui d’Ayutthaya.

Le parc historique de Sukhothaï se trouve à 12 kilomètres de la ville actuelle de Sukhothaï. La façon la plus rapide d’y arriver, c’est de prendre un taxi fourgonnette pour 40 bahts ou un tuk tuk pour environ 100 bahts.

La zone la plus importante du parc mesure trois kilomètres carrés et a onze temples que l’on peut visiter en à peu près trois heures à vélo — on peut en louer un à 30 bahts par jour —, ou en tuk tuk — en louer un coûte environ 400 bahts.

Un billet d’entrée au Sukhothaï coûte 100 bahts par zone que l’on veut visiter.

Il faut savoir que le train n’arrive pas jusqu’à Sukhothaï. Voici donc les différentes options pour y arriver :

  • en bus au départ de Bangkok : il y a des bus qui partent de la gare routière Nord (Mo Chit 2) ; un billet coûte environ 300 bahts et le trajet dure sept heures, plus ou moins ;
  • en train jusqu’à Phitsanulok : comme je vous le disais, le train n’arrive pas jusqu’à Sukhothaï, mais il arrive jusqu’à la localité voisine de Phitsanulok ; à partir de là, vous pourrez prendre un bus jusqu’à Sukhothaï (le trajet dure une heure et demie) ;
  • en bus au départ de Chiang Mai : dans ce cas-ci, vous pourrez prendre le bus à la gare routière d’Arcade pour 300 bahts, environ ; le trajet dure environ quatre ou cinq heures.

Imagen de Sukhothai, Tailandia.

Chiang Mai

La ville de Chiang, capitale de la province éponyme, est entourée des montagnes les plus hautes du pays, aux abords de la rivière Ping — l’un des affluents du fleuve Chao Phraya —, à 700 kilomètres de Bangkok.

C’est l’une des destinations les plus touristiques du nord de la Thaïlande et offre tant d’activités qu’il vous sera difficile de vous en aller sans les avoir toutes réalisées.

Les premiers sites que je vous recommande de visiter sont quelques-uns de ses temples les plus connus :

Le Wat Phrathat Doi Suthep

C’est le temple le plus connu de Chiang Mai. Il est situé sur le haut d’une montagne, à environ quinze kilomètres de la ville. Selon la légende, le roi Nu Nanone fit construire un temple à l’endroit où mourut un éléphant blanc sur le dos duquel on avait placé une relique de Bouddha avant de le libérer dans la jungle, ce que ce roi avait interprété comme un signe.

Vous pouvez accéder au temple de deux façons : soit monter à pied les près de 300 marches de l’escalier qui y conduit, après quoi vous pourrez admirer des vues incroyables de Chiang Mai ; soit prendre un funiculaire.

Le Wat Chiang Man

C’est le temple le plus ancien de Chiang Mai. Il abrite deux des statues les plus vénérées en Thaïlande : le Bouddha Phra Sila Kao et le Bouddha Phra Kae Khao, ce dernier étant aussi connu sous les noms de Phra Sae Tang Khamani et Bouddha de cristal.

Mais à Chiang Mai, il n’y a pas que des temples. Vous pouvez aussi y faire des randonnées à travers les montages proches, qui vous conduiront jusqu’aux localités de certaines tribus, comme les Hmongs, les Karens et les Lisu.

Vous pouvez aussi visiter le parc national Doi Inthanon, l’un des plus connus du pays et situé sur la montagne la plus haute de la Thaïlande — du haut de cette dernière, vous pouvez observer les sites les plus attractifs.

Après tant de visites, s’il vous reste encore du temps — ce dont je suis quasi certain—, je vous recommande absolument d’aller faire des courses à la ville de Chiang Mai. Dans son fameux marché de nuit, vous trouverez tous genres d’objets d’art et d’autres produits, y compris les contrefaçons de grandes marques, qui sont un « véritable appât » pour les touristes.

Les plages de la Thaïlande

Je ne nie pas que les villes de Bangkok et de Chiang Mai sont géniales ni que celles d’Ayutthaya et de Sukhothaï sont incroyables, mais, qui n’associe pas des images de plages à la Thaïlande ?

Ce pays a des plages d’eaux cristallines et couleur de turquoise entourées par des palmiers, qui ressemblent à un paradis parfait de détente. Voilà ce qui vous attend en Thaïlande, oui, des plages aussi de sable blanc baignées par une mer tiède dont vous avez toujours rêvé.

Voici quelques plages que vous pourrez trouver dans les localités suivantes.

• Phuket

Toute une référence pour les touristes en Thaïlande. Vous avez de longues plages de sable blancs baignées par la mer d’Andaman et entourées de tous les loisirs dont vous pouvez rêver.

Vous pouvez arriver à Phuket en prenant un avion au départ de Bangkok, avec Air Asia ou Thai Airways qui vous mènera à destination en un peu plus d’une heure.

Si ce que vous cherchez, c’est un peu plus de tranquillité et d’intimité, allez plutôt à Phang-nga, une baie parsemée d’îles, comme la fameuse « île de James Bond » (Khan Phing Kan), où furent tournées des scènes de L’homme au pistolet d’or.

Imagen de Phang-nga, Tailandia.

• Krabi, Ao Nang et l’incroyable Railey

Krabi est une ville située dans le sud de la Thaïlande où il n’y a pas grand-chose à voir. Elle ne serait pas une destination touristique si ce n’est le fait qu’elle a pour voisin Ao Nang, un petit village en bord de mer. Ce dernier possède une plage qui est une base idéale pour explorer la magnifique baie de Railey ou faire des excursions d’une journée sur les îles proches, au sable blanc et avec des palmiers.

Vous pouvez arriver à Krabi en prenant un avion au départ de Bangkok avec Air Asia, qui mettra un peu plus d’une heure pour vous mener à destination.

À partir de là, vous pourrez prendre un taxi qui vous conduise à Ao Nang en quinze minutes pour 500 bahts ou prendre un minibus pour 200 bahts.

Imagen de una playa de Ao Nang, Tailandia.

Les marchés en Thaïlande : gastronomie et plus

À tous les coins de la Thaïlande, surtout à Bangkok, il y aura quelqu’un qui essaiera de vous vendre quelque chose, la plupart du temps des produits comestibles.

Le marché de nuit de Patpong, à Silom Road, est peut-être l’un des plus célèbres et aussi l’un des plus visités de Bangkok.

Le marché de Chatuchak est le plus grand de la Thaïlande et l’un des plus célèbres du monde. Il a 15 000 étals, est ouvert les week-ends et est un de ces lieux où on finit par acheter quelque chose, peu importe si notre sac à dos est déjà plein ou non.

Le marché de Talad Rom Hub ou Maeklong Railway Market vaut la peine aussi d’être visité. Il est situé à environ deux heures de Bangkok. Il est connu pour ses étals de nourriture que les vendeurs démontent et remontent chaque fois qu’un train passe à toute vitesse devant eux, ce qu’ils trouvent tout à fait normal.

Si vous allez à l’un de ces marchés et vous décidez à goûter la cuisine thaïlandaise, sachez que tous les plats, absolument tous, même les versions « pour touristes », sont très, très piquants.

Pour quelques bahts, vous pourrez déguster l’omniprésent pad thai, le poulet à la sauce satay ou le khao niao mamuang (mangue et riz gluant au lait de coco).

Vous serez envoûté par une combinaison d’épices et de nouvelles saveurs : acides, piquantes, salées, amères et douces à chaque bouchée d’un même plat.

Les massages thaïlandais

Ne vous attendez pas à vous endormir pendant qu’on vous fera un massage thaïlandais. La réalité est tout autre, je vous le dis : le massage thaïlandais traditionnel est douloureux. Mais, comme disent les spécialistes, la douleur résultant de la pression des mains et de certaines postures adoptées par le masseur ou la masseuse soulage la tension accumulée dans les muscles.

L’un des meilleurs endroits de Bangkok pour recevoir ces massages — pieds, visage et dos, par exemple —, c’est l’école de massage située au temple Wat Pho, celui du Bouddha couché.

À Chiang Mai, il y a aussi beaucoup d’endroits spécialement conçus à cet effet.

Maintenant, je vous conseille d’apprendre l’expression suivante : « bao bao », ce qui veut dire « doucement », en français. Croyez-moi, elle vous sera fort utile si jamais le massage devenait trop fort.

Vanessa Santiago

Autora de "Viajeros Callejeros" (www.viajeroscallejeros.com), un blog en el que escribo sobre mis viajes alrededor del mundo, proporcionando datos prácticos como rutas, transporte, alojamientos y lugares a visitar en cada país, para poder organizar tu propio viaje por libre con información de primera mano. Mi gran pasión, como reflejo en el blog, es viajar y lo hago tanto como puedo. Y quién sabe, quizás algún día se convierta en mi modo de vida.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu