Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

Île Saona, le paradis obligatoire de la République Dominicaine

Île Saona, le paradis obligatoire de la République Dominicaine

Dans le Parc National de l’Este de la République Dominicaine existe un petit paradis appelé Île Saona qui a été choisi une des îles de rêve des Caraïbes par la populaire magazine Caribbean Travel & Life Magazine. Et cette réputation est bien méritée … Il s’agit d’une des plus grandes îles du pays, 110 km² de palmiers,  des longues plages solitaires  avec le sable blanc et des eaux  qui bien pourraient être turquoises ou transparentes.

L’île a été de plus en plus populaire pendant les dernières années et maintenant il s’agit d’un des lieux le plus visités par les touristes dans le pays. Ce n’est pas étonnant donc que chaque jour arrivent beaucoup de groupe organisés des ressors plus proches pour se profiter de ses plages.

Un peu d’histoire…

Christophe Colomb, qui est arrivé à l’île Saona le 14 septembre 1494 dans son deuxième voyage, l’avait appelé « Belle Savonaise » en hommage au savonais Michele da Cuneo, la première personne en se rendre compte qu’il s’agissait d’une île différente à celle de « La Española », actuelle République Dominicaine. Pour les indigènes c’était très difficile de prononcer le nouveau nom puisqu’ils l’avaient toujours appelé Adamanay, raison pour laquelle elle terminait pour s’appeler Isla Saona.

Cotubanamá, le chef indigène dans ce moment, s’était réfugié dans une des cavernes de cette île pour fuir des massacres des conquistadores espagnols, lesquels ont fini du même par le trouver Même s’il reste très peu des indigènes dans cette île, le lieu est si vierge et authentique comme il était auparavant, et ses habitants ont su comment conserver le milieu et la nature d’une manière enviable. Allons-y découvrir ce qui fait de cet île si spéciale.

Quoi faire à Saona ?

Il y a plein de choses à faire… Ci-dessous, vous trouverez quelques suggestions.

Se promener par Mano Juan

Mano Juan est un petit village de pêche de l’Île Saona. Le petit village n’est pas plus grande que deux rues avec des petits maisons en bois colorées, quelque restaurant et beaucoup de postes de souvenirs pour les touristes.

Visiter le Centre de Récupération de Tortues

Il s’agit d’un espace où sont protégés les espèces e tortues de la zone, sont conservés les œufs pendant 3-4 jours avant d’être libérés et sont faites des études sur ces espèces.

Faire trekking par la Lagune des Flamencos

À justement trente minutes depuis Mano Juan, cette lagune abrite beaucoup d’espèces des oiseaux autochtones. L’idéale serait d’aller à première heure du matin, quand se lève le soleil, puisque ce le moment où il y a plus des oiseaux.

Se plonger sur la plage Canto de la Playa

La meilleure plage de île Saona est situé dans la pointe du sud-est et on peut arriver en suivant un chemin de terre à travers de la végétation d’une forêt qui passe près de la Lagune de Canto de la Playa.

On peut arriver en marchant depuis Mano Juan (le petit village) en faisant du trekking pendant une presque une heure, mais on dispose aussi de l’option de louer une moto avec chauffeur, beaucoup plus rapide et beaucoup moins chaleureuse. La plage est longue, de sable blanc et avec des palmiers  de carte postale, idéale pour passer la journée en se plongeant sur l’eau, en prenant du soleil, en faisant du snorkelling ou en lisant un livre au dessous d’une de ces palmiers.


Faire snorkelling

Si la mer des Caraibes ressort par quelque chose, est par avoir des eaux avec une température idéale avec des attirantes paysages marins. Il y a une grande variété de poissons de couleurs qu’attendent dans les eaux de l’île Saona. Il faut justement d’avoir  une tube et des lunettes pour pouvoir se plonger dans les eaux.

Goûter la nourriture locale

Une des plaisirs de cette île est celui de pouvoir goûter la nourriture locale dans un des restaurant au bord de la mer : le poisson, le poule, le riz, les pommes de terre ou le jus de la noix du coco qui vient directement des palmiers de l’île.  Sont cuisinés aussi sur commande la langouste frais grillée, délicieuse !

Comment arriver

Depuis le petit quai de Bayahibe il y a plein de  canots rapides que sortent plusieurs fois par jour direction  île Saona et qui sont opérés par des agences touristiques. Normalement, il y a un horaire mais c’est rare qu’il soit respecté car on attend que le canot soit remplie avant de partir.

Le parcours est court, d’environ 25 minutes, mais il faut être préparé pour la constante brise marine contre le visage à cause de la vitesse du canot. L’idéale serait de prendre justement ce qui est nécessaire comme bagage, puisqu’il n’y a trop d’espace et il est possible que pendant le trajet  puisse pénétrer un peu d’eau dans le canot. Il faut faire attention donc si nous prenons quelque chose délicat dans notre sac.

Des petits astuces pour le voyageur

En premier lieu, à notre arrivé au quai d’île Saona nous pourrons voir plusieurs  barques avec des groupes de gens des différentes opérateurs touristiques. Le excursions organisés d’une journée habituellement restent dans la même zone des barques car ils ont buffet livre et boissons gratuites (sur tout rhum). Et donc si vous préférez de rester plus tranquille et vous éloigner des grandes groupes de touristes, il suffit de marcher quelques 50 mètres pour trouver une plage solitaire avec des palmiers.

En deuxième lieu, la plus part des gens s’engage normalement à une excursion d’une journée pour visiter l’île Saona et le combiner avec une arrêt pour faire du snorkelling. Mais pas tout le monde dispose de beaucoup de temps dans la République Dominicaine, l’idéale serait de passer au moins une nuit dans l’île pour pouvoir apprécier sa tranquillité, après tous les touristes soient partis, connaître l’ambiance locale et son charme particulier.

Où faire le change de devise en République Dominicaine

GlobalExchange est dans le pays depuis le 2006. Actuellement, nous ils ont des bureaux dans l’Aéroport International de Punta Cana, dans celui de Cibao (à Santiago de los Caballeros) et dans 19 hôtels situés dans les zones touristiques de Bayahibe et Bávaro, en plus du centre commerciale Palma Real. En total, la compagnie possède 39 bureaux dans 25  lieux de travail avec 221 employés. Informe-toi des services offertes dans la page web.

Si tu veux voyager en République Dominicaine et tu préfères faire le change de devise au peso dominicain avant ton arrivé, visitez Global Exchange. Avec plus de 220 bureaux dans 20 pays, ils sont les meilleures en tout ce qui concerne le change de devise étrangère!

Et si tu es déjà dans le pays ou avez planifié de faire le change à ton arrivé (ou à ton retour),  nous le faisons plus simple avec une réduction du 15% sur le marge appliqué à ton change dans n’importe quel de nos bureaux en République Dominicaine. Pour pouvoir vous bénéficier de cette réduction, imprime et coupe ce bon et commence ton voyage en peu plus heureux.

 

 

Celia López

Auteur de Quaderns de bitàcola, un blog sur un tour du monde et d'autres voyages à travers les cinq continents. J'ai visité plus de soixante-dix pays et j'aime écrire pour donner des informations pratiques sur les destinations, confectionner des guides de voyages et décrire les sensations que les lieux que j'ai visités m'ont causé. Mon grand hobby c'est voyager ; et ma devise : « Il ne suffit pas qu'on me l'explique, je veux le voir de mes propres yeux. »
Fermer le menu