Travel and Exchange est le blog des voyageurs qui changent de l’argent.

60 (+1) choses vécues par  tous les étudiants Erasmus

60 (+1) choses vécues par tous les étudiants Erasmus

Promoteur de rencontres culturelles, cours intensif de langues, décoinsage officiel de personnes à peine sortie de l’adolescence, entrainement du foie et du ventre à bière, killer des relations à distance et créateur de couples destinés à se rencontrer… Mais surtout, une grande expérience et des souvenirs inoubliables pour tous ceux qui ont eu la chance de vivre… Erasmus, toi au moins tu sais comment remplir de bonheur la vie d’un universitaire !

Nous allons vous raconter ici les 61 choses vécues par tous les étudiants Erasmus durant la meilleure année de leur vie :

1. La montée d’adrénaline la nuit juste avant le début de l’aventure (plein d’enthousiasme et mort de trouille).

2. L’émotion ressentie lorsque l’avion atterrit dans ton nouveau pays et dans ta tête une seule question: « Et maintenant que va-t-il se passer? »

3. Se promettre de ne pas fréquenter les autres étudiants Erasmus de ta nationalité pour pouvoir apprendre une nouvelle langue…

4. …et aussitôt se joindre à eux. On n’y peut rien !

5. Dormir dans ta chambre de 10 mètres carré avec les 3 potes qui sont venus te voir. Ils ont traversé la frontière pour toi, alors c’est le moindre effort !

6. Ne pas comprendre ce que dit le prof. Ni le boulanger. Ni le compagnon qui partage ton appart.

7. Dépenser plus d’argent en alcool qu’en nourriture et trouver ça normal. 

8. Envisager de nouvelles études pour seulement partir en Erasmus. 

9. Le premier mot appris dans la nouvelle langue est « Salut », et les suivants sont les gros mots.

10. Se batailler avec le «Learning Agreement»…

11. … et devenir fou en calculant le nombre de crédits que tu as besoin (et comment les obtenir sans trop d’efforts).

12. Se sentir ambassadeur de son pays pour avoir introduit la philosophie du « botellón » en dehors de la frontière espagnole.

13. Se sentir pour la première fois indépendant.

Bike-640

14. Voir le film « L’Auberge espagnole », pendant et après ton Erasmus.

15. Être beaucoup plus ouvert, bavard et sûr de soi. Surtout, après le troisième verre.

16. Avoir honte de parler la nouvelle langue. Et ne plus avoir honte du tout à partir du troisième verre.

17. Voyager comme un fou, grâce aux billets «low cost» de Ryanair.

18. Avoir envie de faire la fête tous les jours et n’avoir jamais senti autant d’énergie.

19. Être convaincu que le pire qui puisse arriver à un Erasmus est d’avoir une bourse de 6 mois et manquer la première ou la dernière partie de l’année.

20. Savoir que les meilleures fêtes sont organisées dans les résidences universitaires.

21. Se sentir comme Ferrán Adrià quand tu prépares une tortilla espagnole et que tout le monde se régalent. 

22. Avoir des sueurs froides si on te demande de préparer une paella.

23. Appeler ta mère pour savoir qu’est- ce qu’il faut mettre dans la paella, à part le riz.

24. En Erasmus tout se magnifie, les personnes qui n’étaient que de parfaits inconnus la semaine dernière deviennent ta nouvelle famille.

25. S’auto-congratuler pour avoir choisi comme destination une université italienne: nourriture excellente, belles filles/beaux gars et peu de travail…

26. … Ou regretter d’avoir choisi le nord… Où l’on travaille dur (bien que tout s’oublie avec les bières !)

27. Avoir le mur de ta chambre rempli de photos de ta famille et de tes amis proches.

28. Participer à des soirées allemandes, italiennes, finlandaises, espagnoles, polonaises… et s’éclater en goûtant de nouvelles gastronomies.

29. Avoir envie de mourir le jour de ta soirée d’adieux.

30. La meilleure bière est celle qui coûte le moins.

31. La lettre «ñ» du clavier te manque.

32. Avoir entendu une légende qui circule sur un couple qui a survécu à la distance pendant l’Erasmus… mais la légende du monstre du Loch Ness te parait plus crédible.

Concierto-640

33. Finir la nuit dans une chambre à manger des pâtes avec 10 personnes.

34. Se promettre de faire un voyage ensemble chaque année.

35. Erasmus-orgasmus: il y a plus de relations amoureuses en une semaine d’Erasmus que dans une telenovela mexicaine…

36. … et au moins une fois tu as vécu une de ces histoires.

37. Toutes les conversations avec une nouvelle personne commencent par «Where do you come from?».

38. La sauce tomate frite espagnole te manque: comment font-ils pour survivre avec toutes ces sauces tomate au romarin, basilic et piment mais sans sauce tomate frite ?

39. Ta maison n’est pas si loin si tu as Skype.

40. Découvrir qu’il existe un lieu avec plus de monde que chez Zara au moment des soldes : la queue de la cantine universitaire.

41. Dîner entre 19h et 20H.

42. Regarder un match de foot sans manger de pipas (et en profiter à moitié).

43. Dire, au moins une fois, le plus gros mensonge du code de l’Erasmus: « je ne sors pas ce soir » (et évidemment à la fin tu sors).

44. Et un autre mensonge courant: demain je vais en cours, promis (et évidemment, tu restes coucher).

45. Voler un verre/affiche/plante/panneau de signalisation/ajouten’importequelobjet et le mettre dans ta chambre pour décorer.

46. Avoir la sensation de vivre comme si chaque jour était un vendredi. 

47. Décorer ta chambre avec des bouteilles d’alcool vides.

Cocktel-640

48. Parler 4 langues en même temps : espagnol, italien, anglais et bourré.

49. Être intéressé pour la première fois par les promotions des supermarchés (cette semaine le Nutella est en promo au supermarché… allons-y !

50. Avoir le frigo vide (mais avec toujours des bières).

51. Avoir envie de faire la fête plus que David Guetta le jour de l’an.

52. Constater que la probabilité de trouver un espagnol qui parle bien anglais est inversement proportionnelle à trouver un anglais portant des chaussettes avec des sandales.

53. Grossir quelques kilos (manger des pâtes, pizza, riz, petits pains, pizza, pâtes, hamburgers, pizza, glaces, pizza… peut être la cause).

54. Réussir un examen sans le mériter et probablement sans l’avoir même réviser.

55. Tomber amoureux.

56. Avoir l’air d’un trafiquant de jambon sous vide au retour des vacances de noël.

57. Avoir vécu plus d’expériences en 9 mois que dans toute ta vie.

58. Penser que la meilleure chose à la fin du séjour Erasmus est de pouvoir manger les plats de maman pendant un bon moment. Et si non, il y aura toujours les sandwichs au chorizo.

59. Se rendre compte que le pire du séjour Erasmus c’est qu’il a une fin.

60. Vivre le paradoxe de l’Erasmus : revenir plus mûr après avoir vécu la plus folle et irresponsable année de ta vie. 

61. Et surtout souffrir de dépression post Erasmus (qui en lisant ce post te reviendra en tête).

 

Photos: Paul ProshinPatrick ShopflinIG:nck et Anthony Delanoix.

Letizia Cassetta

Viajes, gastronomía y arte son las grandes pasiones de esta italiana que, desde hace 4 años, escribe en "Mochileando por el Mundo". Viajando le ha pasado de todo: se ha sentido minúscula contemplando el amanecer en Birmania, ha viajado en un bus con una cabra en el techo en Filipinas, se ha bañado bajo la vía láctea en Nueva Zelanda, se ha enamorado de una isla en Indonesia y, ¡a saber lo que le depara el futuro! Su lema: si muchos sueñan lo mismo que tú, sueña más fuerte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu